Tendance 2016 en événementiel : les messages et les vidéos

Social media : la modération dans l’événementiel

Modération dans l’événementiel : quels sont les pièges à éviter ?

Mauvaise gestion en amont des utilisateurs postant sur Periscope

Source : Twitter Libération

La modération dans l’événementiel constitue une manière efficace et sécurisée de solliciter votre public en direct. Dans les offres tendance 2016 pour l’événementiel, nous parlions du Community Wall, qui permet de récolter les ressentis de chaque membre de l’auditoire et donc d’améliorer les contenus de vos événements. Cette forme de partage horizontale (la parole donnée à tous), agréable et amusante, sollicite considérablement l’implication de l’audience. Il n’y a qu’à mettre en place les dispositifs, et il en existe de plusieurs sortes. Maintenant, si l’idée semble alléchante, il faut garder à l’esprit que l’utilisateur n’est pas toujours la personne la mieux intentionnée…

La modération dans l’événementiel passe avant la publication

Il faut donc mettre en place une série de mesures pour éviter les débordements divers que pourrait provoquer cette parole libre. Souvenez-vous de l’opération de communication de François Hollande du mardi 1er mars dernier sur Periscope (une application de Twitter permettant le live streaming). Ce fut un véritable tollé relayé dans tous les médias (généralistes comme spécialistes) et un cas d’école intéressant. Le jour-même, tout le monde se posait cette question : comment l’équipe de communication en charge a-t-elle pu être si naïve dans sa gestion de l’événement, alors que l’Elysée est présent sur l’application depuis plus d’un an ?

 

La réponse a été largement débattue dans les médias : énorme erreur dans la stratégie de communication. En effet, laisser les commentateurs en roue libre est une bêtise. Dans un exercice aussi périlleux, la modération dans un second temps (pourtant la marque de l’Elysée) constitue une prise de risque énorme. Comment cela s’est-il produit ? Tout simplement par une mauvaise évaluation des risques encourus. L’idée était intéressante car dans l’actualité des technologies du quotidien, mais la réflexion en amont leur a joué un (très) mauvais tour…

Modération dans l’événementiel : oui, mais pas n’importe comment

Les applications les plus dynamiques et les plus populaires sont toutes des applications de messagerie. Les gens aspirent à rester connectés et à partager, c’est pourquoi il est obligatoire de prendre en compte ces nouvelles habitudes de communication dans la phase de création de l’événement. La technologie permet de récolter les ressentis de chaque membre de l’auditoire et donc d’enrichir le contenu de l’événement. Cette raison suffit à imposer l’idée que la modération dans l’événementiel agit comme une soupape de sécurité.

Exemple de modération dans l'événementiel

Source : EventIndustryNews

Du coup, comment créer une modération dans l’événementiel qui soit interactive et participative, en évitant à tout prix les accidents de parcours comme l’exemple cité plus haut ? Tout simplement en conservant une attitude professionnelle et en gardant en tête l’ensemble des problématiques, des risques et des opportunités de chaque display événementiel. Qu’est-ce qui aurait pu sauver l’opération de com’ du président ? Par exemple, effectuer un filtrage en amont des commentateurs, pour éviter tout risque de débordement et de bad buzz. La modération dans l’événementiel est une garantie pour votre réussite.

Que cela serve de leçon à tous les (futurs) communicants !

Sylvain est passionné de digital et d’innovations technologiques. Il a rejoint l’équipe en tant qu’assistant chargé de communication, et il s’occupe de tous les supports de communication de l’agence, aussi bien en interne qu’en externe. C'est aussi un grand fan de Brian Eno à ses heures perdues.