Le marketing expérientiel : le participant au coeur de l’immersion !

expérience_interactive

Aujourd’hui, la consommation est basée sur l’émotion et sur une série d’immersions du consommateur. Ainsi, la consommation n’est plus basée sur la fonction de tel ou tel objet, donc sur sa valeur d’usage, mais sur son image. Mettre le consommateur en situation d’expérience c’est apporter de la valeur ajoutée à quelque chose tout en proposant un avantage unique au client : il devient consommacteur.

Tout d’abord, qu’est-ce que le marketing expérientiel ? Ce dernier  est apparu assez naturellement avec la nouvelle ère de consommation. Ce sont Morris Holbrook et Elizabeth Hirschman qui ont été les premiers à utiliser le terme « expérientiel » dans un article. Ecrit en 1982, ce dernier décrivait une « vision expérientielle » de la consommation qui tenait compte des fantasmes, des sentiments et du plaisir qui sont impliqués dans cette expérience, confrontant ainsi le concept d’expérience au concept traditionnel du marketing.

Comment le marketing expérientiel est-il mis en pratique ? Les animations immersives sont les dispositifs les plus pertinents pour créer une expérience. Le principe d’immersion consiste à  « replacer virtuellement un sujet dans un environnement, en recréant artificiellement les stimuli générés par ce même environnement dans la réalité » (Wikipédia).

Retour sur 4 idées créatives d’animations immersives, différentes les unes des autres mais ayant toutes un seul but : faire vivre une expérience.

A la Shoreditch Red Gallery, située à Londres, le dispositif  “Into the Frame” combine de manière immersive art et technologie. Grâce à un outil en forme de stylo, le participant devient acteur et explorateur en s’immergeant au cœur de la peinture. En effet, il est ainsi possible de ressentir les textures et les sons d’un paysage marin, le tout grâce à un système de son à 360 degrés et à la technologie haptique (science du toucher, par analogie avec l’acoustique ou l’optique). En clair, une expérience d’immersion qui ajoute à la simple vue, le toucher et l’ouïe et qui permet au visiteur d’avoir le sentiment de faire partie intégrante de l’environnement de l’œuvre.

http://www.youtube.com/watch?v=_3ECYqu61ZQ

Le terme de 3D n’est pas seulement réservé à l’image, on parle aussi d’une bande sonore que l’on peut écouter en 3 dimensions. Cette technologie s’appelle le son holophonique et il permet de faire l’expérience d’un bruit qui nous entoure dont l’intensité varie en fonction de la distance. La marque Audi a récemment eu l’idée d’utiliser le son holophonique pour faire vivre une expérience unique à l’utilisateur en le mettant à la place d’un pilote sur circuit et en lui permettant de découvrir la gamme RS d’Audi. Pour vire l’immersion, cliquez ici.

Qui n’a jamais rêvé pouvoir vivre une histoire en se mettant dans la peau du personnage principal ? C’est désormais chose possible grâce à une application iPad permettant de suivre une histoire policière à 360 degrés. En effet, grâce au gyroscope de l’iPad, il est possible de naviguer  à 360 degrés dans les décors pour observer ce qu’il se passe dans les moindres détails. Une expérience captivante et immersive que l’on vous laisse découvrir en vidéo !

En Corée du Sud,  la plus grande chaîne de cinémas du pays s’est associée au groupe AEG pour lancer le premier cinéma 4D aux Etats-Unis. Ce cinéma fera vivre aux consommateurs une expérience d’immersion totale dans l’environnement du film avec du vent, de la fumée ainsi que des sièges mobiles pour accentuer le réalisme. Immersion garantie !

https://www.youtube.com/watch?v=fFN666bvglU

Au vu de l’évolution constante des technologies, le marketing expérientiel basé sur l’immersion a encore de beaux jours devant lui !

 

Claire est en charge du développement de MOONDA Event et gère la mise en place de dispositifs interactifs sur-mesure. Elle partage ses connaissances en que rédactrice sur CultureEvenement.com. Discrète et efficace dans son travail, son humour ne laisse pourtant personne indifférent !