Ars Electronica 2012 – Epilogue : un festival d’idées pour l’événementiel

Nous voici donc arrivés à la fin de notre tour d’horizon du festival Ars Electronica de Linz (Autriche). Cette année encore, nous avons décidé de partir pour vous à la recherche de nouvelles inspirations pour des animations événementielles. Nous avons déniché de belles réalisations qui sont à même d’inspirer tous les chefs de projet! Nous vous parlerons donc pêle-mêle de « brain painting », du « Zeitraum », des petits « myBOTs », et d’une photo panoramique impressionnante.

D’abord nous devons souligner l’implication de la ville autour de ce projet : elle respire entièrement au rythme du festival et tout le monde est impliqué à son niveau.

Il ne faut pas voir ce festival comme un salon des innovations digitales mais plutôt comme un laboratoire, un véritable « think tank » dédié à l’émergence d’idées originales. Les projets qui nous ont été présentés sont l’aboutissement  d’un long travail de la part de leurs créateurs, et reflètent bien l’état d’esprit du centre Ars Electronica dans lequel des cerveaux venus du monde entier s’agitent toute l’année à la recherche de nouvelles façons de comprendre ou de façonner le monde qui nous entoure (réel ou virtuel).

Si certains projets sont fermement attachés à un objectif concret, comme le clavier virtuel contrôlé par le mouvement des yeux ou l’interface permettant de peindre uniquement en y pensant (le brain painting !), d’autres sont carrément farfelus et ont une dimension plutôt artistique voire poétique.

Ci-dessous trois photos illustrant des projets intéressants. Sur la première, une mosaïque composée de 8 écrans diffuse une modélisation de textes représentant la diversité des cultures et des langues dans le monde, animée de façon à représenter des reliefs géographiques. Cette animation (le « Zeitraum ») est visible à l’aéroport international de Vienne.

Pour le projet suivant (« myBOT »), chacun pouvait concevoir un petit robot à son effigie. La première étape consistait à prendre plusieurs portraits de soi avec diverses expressions, puis de les charger dans un petit programme de stop-motion. Puis on pouvait sélectionner un corps pour le robot avec plusieurs options disponibles, et enfin décider de son caractère (drôle, sérieux, décalé, etc…). Le résultat final était donc un robot personnalisé, créé facilement et dans la bonne humeur !

Enfin un très beau projet de vue panoramique de Linz, constitué de plus de 300 photos prises de 15 grands angles différents avec une résolution allant jusqu’à 130 000 x 40 000 pixels chacun, le tout projeté sur un écran à 160 degrés. Un logiciel spécifique assurait la fluidité des raccords entre les images, certaines d’entre elles pesant jusqu’à 20 gigas ! Le résultat final était d’une netteté rare et offrait une qualité de détails impressionnante. Les participants pouvaient changer de point de vue et se déplacer librement sur le panorama grâce à un écran tactile mis à leur disposition.

D’autres projets encore sont le fruit du travail d’activistes convaincus du numérique, qui aspirent à nous faire comprendre les aspects les plus sujets à polémique du fonctionnement des acteurs majeurs d’internet.

Certains nous ont surpris ou amusés, d’autres nous ont donné à réfléchir, ce qui est certain c’est que nous repartons avec de nouvelles idées pour concevoir des animations qui vous permettront d’envisager des opérations événementielles toujours plus stimulantes pour vos participants.

Rendez-vous l’année prochaine pour Ars Electronica 2013 !

Nous sommes créas, chefs de projets, devs, commerciaux, planneur strat' ou traffic manager au sein de l'agence de communication digitale MOONDA et nous partageons avec vous nos réflexions. Nous parlons de ce qui nous inspire, nous fait vibrer, nous challenge et nous amuse.